La phénologie, l’alliée de votre jardin

Dans le monde du jardinage, de nombreuses méthodes existent pour avoir un terrain en bonne santé et resplendissant. Pour cela, certains amateurs de jardinage utilisent la lune ou encore les saisons pour planter, semer, récolter ou encore tailler. Pour jardiner de manière plus précise et plus adaptée aux jardins de chacun, nous vous conseillons d’avoir recours à la phénologie qui s’appuie sur le climat pour apporter à vos plantes et votre potager le meilleur des soins.

Inspirez-vous des animaux

Les animaux rythment la nature alors si vous les observez quotidiennement sur une saison voire une année vous pourrez recueillir un grand nombre d’informations pour mieux jardiner. Dans l’année, chaque événement lié aux animaux vous permet d’en savoir plus sur le jardinage. L’arrivée des bourdons, des coccinelles ou encore des papillons, le départ des oiseaux migrateurs ou encore l’apparition au lever du jour des hérissons peuvent apporter des indications sur comment gérer son jardin en fonction des saisons et du climat. La phénologie s’appuie sur des événements récurrents durant lesquels il est bon d’entreprendre telle ou telle action sur votre terrain.

Les plantes sauvages

Les animaux ne sont pas les seuls à observer tout au long de l’année, n’hésitez pas à sortir de votre propriété pour aller étudier les plantes sauvages. En phénologie, il n’existe pas quatre, mais une dizaine de saisons durant lesquels on peut distinguer trois épisodes facilement observables sur les végétaux sauvages : • le début • le zénith • la fin Par exemple, le printemps démarre dans notre calendrier le 20 mars, mais si vous observez bien la nature qui vous entoure vous pourrez remarquer que la date peut varier – d’autant plus aujourd’hui avec le changement climatique. En effet, le printemps commence lorsque les lilas ou les pommiers commencent doucement à fleurir. Idem pour l’été avec la floraison du sureau ou encore le départ de l’automne lorsqu’on remarque les feuilles jaunies tombées sur le sol.

Votre jardin, le meilleur des conseillers

Pour mieux comprendre vos végétaux, vous devez également les étudier minutieusement. Pour cela, n’hésitez pas à prendre des notes en précisant la date et lé phénomène observé. Sachez que si vous vivez dans le nord ou dans le sud de la France, le développement de votre jardin tout comme les plantes le composant sera différent. Par exemple, les cactus se font assez rares dans un jardin lillois. Chaque jour, prenez une photo de vos fleurs ou de votre potager pour les comparer afin de mieux comprendre leur évolution. Notre calendrier grégorien n’est pas forcément le meilleur allié pour jardiner, fiez-vous davantage à vos observations et vos déductions. Grâce à elles, vous pourrez apporter un meilleur soin à votre jardin.

Aidez-vous de repères issus de la phénologie

En parallèle de vos observations, vous pouvez également vous aider de planches de dessins comme repères. Celles-ci présentent sous forme de photos ou dessins les différents stades d’évolution d’une plante bien précise. Ainsi vous pourrez mieux remarquer les stades de feuillaison et de floraison du bourgeon dormant (stade 0) à la chute des feuilles (autour du stade 90) en passant par l’apparition des fleurs femelles (à partir du stade 69). Grâce à cet outil, vous serez certain de bien connaître vos végétaux et leur manière d’évoluer au fil de chaque saison.

Photos : futura-sciences.com

Vidéos : youtube.com

Merci de partager si l'article vous a plu 🙂