Recyclage : les déchets floraux peuvent être réutilisés !

Les traditions en Inde sont connues pour leurs célébrations hautes en couleur. Que ce soit pour un mariage ou les offrandes du matin, on retrouve de nombreuses offrandes de fleurs sur les plateaux. Si la pratique est agréable à regarder et considérée comme sacrée, il ne faut pas oublier que les restes de fleurs sont par la suite jetés dans des rivières ou autres plans d’eau de la vielle. Une pratique qui contribue à la pollution des lieux ainsi qu’à la propagation des maladies infectieuses ravageant la population. L’entrepreneur Ankit Agarwal semble avoir trouvé une parade à cette pratique de sorte à ce que les déchets floraux ne soient plus sources de désagréments : le recyclage.

Comment peut-on recycler les déchets floraux ?

Selon les études menées par Ankit Agarwal, il y a de nombreuses choses que l’on peut faire avec les déchets floraux. Cela permet à la fois de limiter la pollution des eaux à cause des insecticides et pesticides contenues dans les fleurs et de favoriser la production d’autres produits pouvant participer au développement de la population.

Transformation en divers produits

Les déchets floraux peuvent être utilisés pour créer une large variété de produit que l’on utilise au quotidien. Les fleurs roses et jaunes servis en offrandes peuvent notamment être employées dans le but de créer des huiles essentielles de roses, de jasmin ou de champaca. Ces dernières sont autant recherchées pour la création de produits cosmétiques qu’en aromathérapie. Ces déchets floraux peuvent également être utilisés pour des travaux textiles. Leur essence constitue de bonne matière première pour créer des colorants indispensables à la teinture des tissus. Etant entièrement naturelles, leur utilisation contribue à une industrie textile responsable que ce soit pour la création de vêtement, d’accessoires mode ou de linge de maison.

Fabrication de compost et biocarburant

Le compost est un indispensable pour l’agriculture. Il est possible d’en obtenir à partir des déchets floraux et de participer à une culture responsable. En plus d’être utilisé dans les cultures, la vente de compost issu des déchets floraux peut être une bonne alternative de source de revenu. En dehors du compost, les restes de fleurs peuvent également servir à la fabrication de biocarburant. C’est notamment le cas du bioéthanol qui est très recherché et qui peut contribuer à réduire les dépenses en termes de carburant. Certaines substances obtenues à partir des déchets floraux tels que le biogaz peuvent être utilisés pour les tâches que nous réalisons au quotidien.

Un tremplin à la création d’emploi

Comme l’indique l’entrepreneur Ankit Argawal, le recyclage de déchets floraux ne participe pas uniquement à réduire la pollution de la flore et la faune aquatique. En effet, elle permet également de contribuer au développement de l’économie en permettant la création de plusieurs emplois. Le traitement des déchets floraux nécessitent l’ouverture de nombreuses usines qui réaliserait la production des articles mentionnés plus haut. Si pour certains il s’agirait d’un emploi à fort revenu, ce serait l’occasion pour d’autres de compléter leur salaire et d’améliorer leur train de vie sur le long terme.

Photos : unenvironment.org, 18h39.fr

Merci de partager si l'article vous a plu 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *