Le cloporte, un crustacé indispensable au jardin

5 (100%) 2 votes

De nombreuses personnes qualifient à tort le cloporte d’insecte à cause de sa petite taille qui est d’environ 1 à 2 cm, ainsi que de sa forme. Pourtant, il s’agit d’un crustacé d’origine marine à la base, mais qui s’est conformé au fil du temps à la vie en dehors de l’eau, et qui évolue alors désormais exclusivement sur le sol.

Toutefois, à cause de ses origines aquatiques, ainsi que de sa peau qui peut se dessécher rapidement, le cloporte a besoin d’une grande humidité dans son quotidien, et c’est pourquoi il recherche des endroits qui répondent à ce critère. Par ailleurs, il préfère également l’obscurité, étant donné son caractère nocturne.

Clorpote humidite
Le cloporte affectionne les endroits humides.

Ainsi, le cloporte dans une maison se cache généralement dans des zones sombres et humides, comme dans la cave, dans les charpentes de toit, dans la cuisine ou dans la salle de bain. Cependant, c’est dans un jardin qu’il trouve tout son confort, car il y trouve les conditions idéales de vie, avec de la nourriture à profusion.

Globalement, ce crustacé n’est pas nuisible. Au contraire, il joue un rôle essentiel dans la chaîne de décomposition. Toutefois, si vous vous sentez envahi et que vous voulez vous en débarrasser, plusieurs méthodes efficaces peuvent être utilisées.

Le cloporte : ses caractéristiques

Si en apparence, le cloporte ressemble à un insecte, il dispose aussi des différentes caractéristiques d’un crustacé. En effet, il a beaucoup de points communs avec le homard, en dehors des faits qu’il soit de petite taille, et que sa chair ne soit pas comestible.

Les caractéristiques physiques

Le cloporte possède un corps qui peut se diviser en 3 parties distinctes, notamment:

  • l’abdomen
  • le thorax
  • la tête

Son abdomen lui-même peut être segmenté en 5 parties et contient les organes respiratoires, qui sont des branchies, ainsi que les organes de reproduction.

Quant au thorax, il est également segmenté, mais en 7 parties cette fois-ci. Sur chaque partie se trouve une paire de pattes de part et d’autre, ce qui amène le nombre de pattes du cloporte à 14: ceci est une caractéristique qui le différencie des insectes.

caractéristique cloporte
Les caractéristiques physiques du cloporte

Au niveau de la tête se trouvent les organes habituels comme les yeux, qui sont composés ; les antennes au nombre de 4, mais dont 2 sont très réduites et presque invisibles ; ainsi que la bouche.
Il faut savoir que le corps du cloporte est recouvert par un exosquelette rigide. Sa couleur peut varier selon les espèces, notamment :

    • jaune
    • brun
    • gris
    • noir
    • transparent

À noter aussi que ce crustacé mue tous les mois, ce qui peut le faire changer de couleur de carapace régulièrement. Sa durée de vie peut se situer entre 2 et 4 ans.

La reproduction

En fonction des espèces, les cloportes retrouvent une maturité sexuelle à partir de l’âge de 3 mois, mais peut aller jusqu’à 1 an. La période d’accouplement commence au printemps, lorsqu’il fait un peu chaud, et cela peut aller jusqu’en automne.

Une particularité du cloporte mâle est l’existence de 2 stylets érectiles, qui sont tous les 2 introduits dans 2 orifices différents chez la femelle. Après la fécondation, la femelle garde les œufs fertilisés chez elle, en dessous de son corps où il y a une poche destinée principalement à cette utilisation. La période d’incubation dure 1 mois, et après ce délai, la femelle évacue sa progéniture, comme si elle donnait naissance à l’image des mammifères. Le nombre de pontes peut aller jusqu’à 3 fois par an. Pour en savoir plus sur cet aspect, vous pouvez consulter ce document PDF.

Mode de vie

Les cloportes ont peur du phénomène de dessèchement de la peau, car cela peut leur être fatal. De ce fait, ils recherchent des zones humides pour établir un foyer. En outre, ils fuient la lumière, et préfèrent donc les endroits sombres. Ainsi, ils sont surtout présents :

      • sous les écorces d’arbre
      • sous les feuilles
      • sous les rochers
      • sous les pots de fleurs
      • dans les caves
      • sous les bois morts
      • sous les champignons appelés trompettes-de-la-mort

Lorsqu’ils se sentent en danger, ils se roulent en boule pour ne laisser apparaître que leurs dos. Par ailleurs, ils vivent en famille et forment des agrégats, pour pouvoir résister efficacement au dessèchement.

Ce que mange le cloporte

Comme tout être vivant, le cloporte doit se nourrir pour survivre. D’une manière générale, son alimentation est composée de matière végétale en décomposition, mais il est possible aussi qu’il mange d’autres types de nourriture.

Les matières végétales

Les végétaux en décomposition sont les plats favoris des cloportes. Il peut s’agir

  • de feuilles
  • de bois
  • d’écorces
  • de champignons

Pour les manger, ils doivent d’abord les fragmenter en très petits morceaux. C’est pour cette raison que ce crustacé joue un grand rôle dans le processus de décomposition, étant donné qu’il peut laisser des petits fragments de végétaux pour que d’autres espèces continuent le processus.

ecorces bois cloporte
Les écorces de bois font partie de l’alimentation des cloportes

Il faut savoir aussi que le tube digestif du cloporte est riche en microflores, ce qui permet de dégrader la cellulose présente dans les cellules des plantes. Avec cela, ses excréments peuvent offrir une meilleure fertilité à la terre. En effet, les nutriments se trouvant dans le sol sont régénérés plus rapidement lorsque les cloportes sont présents.

Les matières animales

Lorsque la situation l’oblige, le cloporte peut aussi se nourrir de matières animales. Toutefois, il faut qu’elles soient en décomposition pour que son appétit s’ouvre. Principalement, ce sont des insectes morts ou des petits reptiles qui sont consommés par ce crustacé.

Les végétaux vivants

Dans certains cas, le cloporte peut aussi manger des végétaux vivants, comme des feuilles, des tiges, des racines ou encore des fruits. Cela peut se produire quand le crustacé gît dans un endroit où il ne peut pas trouver des végétaux morts. C’est donc le cas lorsqu’une colonie vit sous une feuille de plante.

alimentation cloportes
Les végétaux font partie intégrante de l’alimentation des cloportes

Toutefois, ces petits animaux voudront toujours tenter de trouver des végétaux morts. De ce fait, ils ne vont pas rester très longtemps dans un endroit où il n’y a pas ce dont ils ont réellement besoin: c’est la raison pour laquelle le cloporte n’est pas nuisible pour les cultures, étant donné que même s’il peut se nourrir de végétaux vivants, il ne le fera pas indéfiniment.

Quoi qu’il en soit, ce que mange le cloporte reste donc essentiellement des matières végétales en décomposition, mais il peut se résigner à consommer autre chose lorsqu’il n’en trouve pas. Par la suite, il va rechercher sa nourriture de prédilection, et laisser les autres tranquilles.

Pourquoi le cloporte se cache-t-il dans une maison ?

Le cloporte dans une maison n’est pas très courant, étant donné qu’il y a rarement de végétaux en décomposition dans ce genre d’endroit. Toutefois, il peut exister des conditions qui l’attirent, et qui l’amènent à la décision de s’y installer.

Les conditions d’humidité

Lorsqu’une maison est très humide ou quand certaines de ses pièces le sont, cela peut attirer fortement les cloportes. Ce sont des espèces qui craignent principalement la dessiccation, ce qui les pousse à trouver de l’humidité en priorité. Les caves sont donc les cibles idéales. Ce sont des pièces qui ne sont pas éclairées ni aérées, et peuvent donc remplir de bonnes conditions d’humidité. En plus, il peut y avoir de nombreux insectes, et leurs cadavres serviront de nourriture pour les cloportes.

humidité cloporte
La présence d’humidité est très favorable à l’arrivée et au développement des cloportes. Comme remède, le gros sel marin peut constituer une solution.

Certains endroits de la cuisine peuvent aussi convenir aux cloportes, lorsqu’ils ne sont pas éclairés en permanence. Il peut s’agir des parties se trouvant sous l’évier, d’autant plus que ces zones sont souvent humides.

La chaleur

Lorsqu’ils sont en période d’accouplement, les cloportes recherchent aussi de la chaleur, et une maison peut fournir cela. En effet, le fait de se retrouver entre 4 murs procure plus de chaleur par rapport à un jardin en plein air. C’est ainsi qu’il est possible de trouver des colonies de cloportes dans une maison, surtout lorsqu’il y a des pièces mal entretenues, qui ne sont pas nettoyées régulièrement, ou qui n’ont pas été aérées depuis longtemps.

Comment se débarrasser des cloportes ?

Malgré le fait que les cloportes ne constituent pas de menace pour l’homme ni pour les cultures, il est possible que vous vous sentiez envahi, et que vous vouliez vous en débarrasser. D’ailleurs, la présence de ces crustacés dans votre maison reste un signe qu’il existe des endroits qui ne sont pas bien entretenus, et qu’il faut y remédier.

Entretien de la maison

Pour prévenir une invasion dans votre maison, ou pour se débarrasser des cloportes qui y sont déjà, vous devez bien l’entretenir. Il ne faut pas laisser d’endroits humides, notamment dans les pièces comme la cuisine ou la salle d’eau, mais toujours bien sécher le sol après nettoyage.

Si vous avez une cave, il faut essayer de l’aérer autant que possible, et d’y laisser entrer la lumière. Il faut également veiller à enlever les moisissures régulièrement, aussi bien sur le sol que sur les murs.

Par ailleurs, il faut aussi se débarrasser rapidement des déchets. Étant donné que sont les végétaux en décomposition qui attirent le plus les cloportes, il ne faut pas garder trop longtemps les épluchures de légumes ou de fruits dans la maison. D’ailleurs, ce n’est pas bon pour votre hygiène, car ils vont dégager des odeurs désagréables après un certain temps.

Ainsi, si vous nettoyez bien toutes les pièces de votre maison, et que vous séchez et aérez bien après nettoyage, vous ne devez pas avoir de cloportes qui vous envahissent.

Les répulsifs

Dans le cas où vous voyez quand même des cloportes chez vous, malgré vos efforts pour prévenir leur invasion, vous pouvez alors utiliser des répulsifs.

insecticide cloporte
Cet arbre d’origine d’inde est utilisé pour la fabrication d’un insecticide très efficace contre les cloportes.

Il existe un produit très efficace pour l’extermination des cloportes, qui n’est autre qu’une huile à base d’un arbre provenant de l’Inde dénommé « Neem« .
Il s’agit d’un arbre particulier dont l’essence est beaucoup utilisée pour fabriquer des insecticides ou des pesticides.

Les insecticides

Étant donné que les cloportes ne sont pas des insectes, il n’y a pas d’insecticides particuliers pour l’extermination des cloportes. Cependant, vous pouvez utiliser les produits qui sont destinés pour les insectes rampants, comme pour les fourmis par exemple. Vous pouvez choisir entre différents types, que ce soient des aérosols, de la poudre ou des grains.

Les prédateurs

Les cloportes ont aussi des prédateurs qui peuvent vous aider à vous en débarrasser. Ce sont principalement les araignées, les crapauds, les lézards et les oiseaux. Cependant, il vous sera difficile de les introduire dans votre maison dans la pratique, mais il est toujours bon de savoir que ces prédateurs existent.

prédateurs cloportes
Les araignées, redoutable prédateurs des cloportes

Le rôle des cloportes dans un jardin

Si dans une maison, les cloportes peuvent être envahissants ou dégoutants, ils restent très utiles dans un jardin. Il faut donc veiller à les préserver lorsque vous en trouvez sous un rocher, au niveau du tas de bois mort que vous avez collecté, ou sous les feuilles de vos plantes.

Une préservation, mais pas un élevage

Il faut distinguer tout de suite élevage et préservation. Il ne s’agit pas d’élever des cloportes, en fournissant un habitat et de la nourriture, mais seulement de ne pas les empêcher de vivre dans votre jardin. D’ailleurs, s’ils sont déjà présents, c’est que les conditions pour qu’ils y restent sont remplies. En effet, dans un jardin, ils peuvent trouver de l’humidité, des coins sombres comme en dessous des feuilles, des rochers ou des arbres ; ainsi que des végétaux en décomposition pour la nourriture.

ecosystème jardin cloporte
Les cloportes font partie intégrante de l’écosystème du jardin

Ainsi, si vous trouvez par hasard des cloportes en soulevant un pot de fleurs ou un rocher, ne paniquez pas d’abord. Ce sont des crustacés inoffensifs qui ne piquent pas et qui ne mordent pas. Vous pouvez tout simplement les remettre à leur place et ils ne vous dérangeront pas. En plus, ils vivent principalement dans l’obscurité, et préfèrent donc se cacher, ce qui fait que vous ne les verrez pas, si vous ne touchez pas à leur habitat.

Leur utilité

Les cloportes sont donc inoffensifs, mais en dehors de cela, ils peuvent être très utiles. Tout d’abord, en se nourrissant des végétaux morts, comme des feuilles ou du bois, vous pouvez donc vous en débarrasser plus facilement. Évidemment, vous ne pouvez pas compter sur quelques dizaines, voire quelques centaines de cloportes pour s’occuper de vos déchets, mais cela constitue un bon début.

Ensuite, les cloportes transforment ces déchets en terreau, ce qui va améliorer la qualité de votre terrain. Ce dernier sera plus fertile, et pourra donc produire des végétaux de qualité, et en quantité supérieure à la normale. Cela se produit grâce aux nutriments que les cloportes fournissent à la terre avec leurs déjections.

Par ailleurs, les cloportes font partie de l’écosystème depuis des générations, et contribuent donc à son équilibre. Ils se nourrissent de végétaux en décomposition, mais ils constituent aussi de nourriture pour certaines espèces. Ainsi, si vous vous débarrassez des cloportes se trouvant dans votre jardin, vous priverez votre terre de certains nutriments gratuits, mais aussi de quelques espèces animales de nourriture.

En conclusion sur les cloportes

Les cloportes sont donc des crustacés qui sont principalement utiles, mais qui peuvent être gênants lorsqu’ils envahissent la maison. Considérés à tort comme des insectes, ils se différencient principalement au nombre de pattes qui est de 14. En plus, ils ont des similitudes avec quelques espèces de crustacés comme le homard, notamment au niveau de la constitution du corps, notamment avec sa carapace en exosquelette.

homard cloporte
Le homard et le cloporte comportent de nombreuses similitudes

La nourriture des cloportes est constituée essentiellement de végétaux morts. Ils sont très friands des feuilles mortes ou des bois en décomposition. Toutefois, ils peuvent se nourrir aussi de végétaux vivants, comme

  • des feuilles
  • des racines (ils n’ont pas accès à des matières en décomposition)
  •   des matières animales, mais dans des situations rares.

Les cloportes peuvent être tentés de vivre dans une maison lorsqu’ils retrouvent les conditions qu’ils préfèrent, notamment l’humidité et l’obscurité. Ils sont surtout attirés par les caves humides et sombres, et où il y a de la moisissure. La cuisine en dessous de l’évier est aussi un endroit privilégié par les cloportes, car il peut y avoir quelques déchets.

Plusieurs moyens sont disponibles pour se débarrasser les cloportes dans une maison. Il existe un répulsif à base d’un arbre spécifique, mais les insecticides conçus pour les insectes rampants sont aussi efficaces. Toutefois, la première chose à faire pour éloigner les cloportes est de bien entretenir la maison, en faisant le ménage régulièrement, en aérant toutes les pièces, et en évitant l’humidité.

En revanche, si des cloportes se trouvent dans votre jardin, il ne faut pas procéder à leur extermination. Ils ne sont pas nuisibles pour vos plantes, mais au contraire, ils vont contribuer à leur épanouissement. Certes, même en étant un crustacé, les cloportes ne sont pas comestibles pour l’homme, mais ils tiennent quand même une place importante dans l’écosystème.

Merci de partager si l'article vous a plu 🙂

Ces articles peuvent vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *