Terrarium pas cher : des conseils pratiques pour en fabriquer un !

5 (100%) 2 votes

Le terrarium est assurément une magnifique décoration et c’est pourquoi nous avons décidé d’y consacrer un dossier, afin de pouvoir vous faire découvrir tout ce qu’il se cache derrière lui. En effet, derrière le terrarium se cache des phénomènes scientifiques insoupçonnés que nous allons tâcher de vous faire découvrir avec notre tutoriel pour commencer à savoir comment fabriquer un terrarium.

Mettre en place un terrarium n’est pas compliqué, mais demande une certaine dose d’organisation, afin de mettre en place un écosystème qui soit organisé et de bien choisir les matériaux qui vont le composer. Parmi les caractéristiques importantes pour la fabrication de votre terrarium il y a les critères suivants qui rentrent en ligne de compte :

  • le choix de la ou des plantes
  • le choix du récipient en verre (transparent)
  • le choix des minéraux
  • le choix du terreau

Découvrons sans plus attendre, quelles sont les étapes pour la réalisation d’un terrarium pas cher et de qualité qui puisse durer le plus longtemps possible !

Comment fabriquer un terrarium (ouvert ou fermé) ?

Pour la fabrication de votre terrarium, vous allez avoir besoin de substrat, c’est-à-dire d’un terreau adapté à la plante que vous allez planter, de billes d’argile, de charbon actif que vous allez devoir mélanger avec les billes, de plantes comme par exemple:

  • le ficus bonzai : les agit d’une plante chère qui évolue très bien dans un milieu chaud et humide, ce qui est donc une plante parfaite pour un terrarium fermé. Si vous recherchez donc une plante pour faire un terrarium pas cher, nous vous conseillons fortement le ficus bonzai. Il a en plus la caractéristique d’être très joli ! 🙂
  • le nolina: cette plante fonctionne plutôt bien pour la fabrication d’un terrarium et bien jolie aussi pour la décoration. Il vous faudra bien évidemment des récipients spécialisés dans le terrarium qui soit fermé et un autre ouvert.

La procédure en détail pour son terrarium

La procédure est relativement simple car il y a peu d’étapes, et ce même pour obtenir un très joli rendu avec son terrarium.

terrarium choix
Voici les élements de bases pour se fabriquer son terrarium d’intérieur.

Etape 1 : la préparation du terrarium

Il faut commencer par prendre son récipient, par exemple pour réaliser le terrarium fermé. On va commencer par y placer différentes couches d’éléments, à commencer par les billes d’argile, du charbon et du terreau pour bien préparer son terrarium:

  1. On commence par 2 à 3 cm de billes d’argile dans le fond du récipient. Étant donné qu’il s’agit d’un terrarium fermé, l’eau  ne pourra pas s’échapper. Afin d’éviter le phénomène de pourriture, on place les petites billes pour qu’elle puisse toquer absorber l’eau.
  2.  Viens ensuite l’étape de placer 1 à 2 cm de charbon actif qui lui va s’occuper de filtrer une partie de l’eau.
  3. Et pour la troisième étape, on se contentera de placer dans son bocal fermé un mix de billes d’argile et de charbon actif mélangés.

Etape 2:  le substrat

Par la suite, l’étape suivante de la fabrication de son terrarium consistera tout simplement à placer son substrat, c’est-à-dire son terreau dans laquelle la plante sera plantée. Il faut cependant faire très attention avec le choix du substrat, dans le sens où il est évidemment choisi en fonction de la plante que vous avez décidée de sélectionner pour la fabrication de votre terrarium.

Par exemple, si vous faites comme moi le choix du ficus bonzai, l’un des terreaux les plus adaptés sera composé de:

  • tourbe
  • sphaigne

Etape 3 : positionnement de la plante et finition

Vous pouvez désormais placer votre plante, mais avant tout il faut enlever une partie de la terre des racines de son pot de base. Il ne vous reste plus qu’à la placer ensuite dans le bocal, on la positionnant au centre et en rajoutant du terreau pour que les racines soient bien sous terre.

L’une des dernières étapes importantes, consiste à humidifier la terre pour que celle-ci soit bien compacte. Vous pouvez aussi rajouter encore quelques billes d’argile afin de rajouter un effet déco sympathique.

terrarium bonsai
Exemple d’un terrarium simple avec un bonsai.

L’idée de remettre une couche de gravier supplémentaire à la fin donne un côté donc esthétique mais aussi pratique. En effet, lorsque vous allez arroser votre terrarium, cela évitera de détremper votre terreau et qu’il génère de la boue et donc ainsi de le déplacer, car auquel cas il risque de couler de la partie haute vers la partie basse.

Pour le terrarium ouvert

Pour le terrarium ouvert, la démarche est la même, à savoir placer dans un bocal ouvert du terreau, des billes d’argile et du charbon actif est intégré la plante à l’intérieur.

La différence qui subsiste entre le terrarium ouvert  et le terrarium  fermé, et que la première nécessitera un peu plus d’arrosage, par exemple une fois tous les deux semaines.

Les phénomènes scientifiques qui découlent du terrarium

En effet, une fois que vous avez mise en place votre terrarium, un certain nombre de phénomènes scientifiques vont se dérouler dans le cadre du développement de votre plante. Par le process de créer un terrarium fermé, vous créez au final un écosystème fermé. À travers la fabrication d’un terrarium fermé, vous êtes aux premières loges pour assister aux phénomènes suivant:

  1. – La transpiration de la plante :
     Vous pourrez la constater à travers la buée qui va se former sur les parois. Cette buée va alors avec le temps se transformer en petites gouttelettes d’eau qui vont avec le temps encore retomber dans le sol et venir arroser naturellement la plante. L’eau va être ainsi captée par les racines de la plante. Plus précisément, ce sont les radicelles qui vont capter l’eau et c’est ensuite la sève de la plante qui contient l’eau qui va la faire remonter vers les feuilles via le xylème qui est un tissu conducteur.La transpiration de la plante se fait par des tous petits orifices appelés stomatates mais également par la cuticule des feuilles. La transpiration permet ainsi la montée de la sève brute lorsque l’eau s’évapore au niveau  des stomates, cela tire sur la colonne d’eau ce qui entraîne de nouveau l’absorption de l’eau par les racines et la distribution de la sève. Et le cycle recommence ainsi de suite. C’est donc bien l’évaporation de l’eau par les feuilles qui fêtent apparaître les gouttes d’eau sur les parois.
  2.  La photosynthèse

La photosynthèse est un autre phénomène qui intervient dans le cadre de la création d’un terrarium. Là encore, on est dans un système de captation et d’échange. Cette fois-ci, l’élément central n’est pas l’eau, mais la lumière du soleil. Les feuilles de la plante, et plus spécifiquement les cellules des feuilles qui contiennent des chloroplasmes (qui renferme la chlorophylle) vont capter les rayons du soleil et le dioxyde de carbone dans l’air afin de projeter de l’oxygène encore une fois par ses feuilles.

C’est justement grâce à ces deux phénomènes et grâce à l’écosystème qui a été créé par la fabrication du terrarium, que la plante si besoin d’être entretenu et d’être arrosé. En effet, c’est un écosystème qui s’autonourrit et qui a besoin donc d’être très très peu entretenu.

Pour ce type de terrarium fermé, on est de l’ordre de deux arrosages maximum par an.

Quelques conseils supplémentaires pour faire un terrarium

Quel bocal utiliser ?

Pour la fabrication de votre terrarium, il n’est pas forcément nécessaire d’avoir un pot adapté, vous pouvez utiliser par exemple une grande bouteille en verre transparente, ou un bocal pour poissons rouges, cela fera parfaitement l’affaire ! Si vous avez envie de mettre en place un paysage naturel avec plus de végétation pour votre terrarium.

terrarium deco
Il existe des multiples possibilités de récipients pour faire un terrarium. Ici, l’exemple de deux terrariums ouverts.

N’oubliez pas de bien prendre un verre transparent, auquel cas les plantes ne pourront pas réaliser la photosynthèse qui est indispensable comme nous l’avons vu plus haut dans le processus de mise en place de l’écosystème du terrarium…

La préparation du sol

Le sol est très important, car il va permettre à la plante et à votre terrarium de bien se développer. Parmi les autres cailloux que l’on peut choisir, on peut citer par exemple le galet minéral, l’ardoise, l’argile… Il est indispensable de les laver à l’eau claire avant de les insérer dans votre récipient transparent. Pour faire le fond, nous vous invitons à commencer par les plus gros, car il vont permet de pouvoir réaliser un bon drainage dans le terrarium !

Comme matériau de base, vous pouvez par exemple utiliser une roche volcanique parfaite pour le drainage, la pouzzolane. Elle est relativement légère et sera vraiment adaptée pour servir comme première couche de base pour effectuer le drainage de votre terrarium. Vous pouvez la verser à la main on utilise une grosse cuillère ou encore un gobelet, car si vous versez d’un coup toute la pouzzolane, vous risquez d’esquinter votre récipient. Naturellement, un paysage n’est jamais plat, alors n’hésitez pas à faire un petit peu de relief lorsque vous installez vos matériaux de base !

terreau terrarium
Pour le choix du terreau de votre terrarium, de multiples possibilités s’offrent à vous.

Pour réaliser votre deuxième couche, vous pouvez insérer des graviers moyens à fin, toujours avec un verre en plastique par exemple. Vous pouvez mettre ensuite votre charbon actif, vous permettra au passage de pouvoir maintenir votre substrat sain. Si jamais vous désirez prendre un terreau horticole normal, n’oubliez pas de l’alléger avec au moins 50 % de sable.

N’oubliez pas de tasser le terreau entre les plantes, par exemple avec une fourchette.

 

L’arrosage et l’entretien du terrarium

Pour l’arrosage, il ne faut jamais arroser directement les plantes mais plutôt arroser le gravier est vraiment avec parcimonie pour les terrarium fermés. L’idéal est d’utiliser de l’eau déminéralisée ou encore de l’eau de pluie. L’un des accessoires les plus intéressants et pratique pour être sûr de mettre les bonnes quantités d’eau pour arroser votre terrarium, et l’éponge neuve que vous imbiberez d’eau directement sur le gravier.

Nous vous déconseillons d’utiliser un vaporisateur, car vous pourrez venir souiller les parois du terrarium.

Nous vous invitons à placer le terrain dans un endroit à forte luminosité mais sans soleil direct, et attention à ne pas le placer dans une fenêtre qui soit positionnée au nord car elle risque de manquer de lumière. Vous pouvez aussi régulièrement le tourner, afin que toutes les plantes puissent bénéficier de la lumière. Enfin concernant l’entretien, n’oubliez pas de retirer les feuilles abimées au fur et à mesure.

entretien terrarium
Le terrarium a l’avantage d’être un dispositif qui ne demande que très peu d’entretien

Vous avez pu le constater, la création d’un terrarium n’est pas une procédure qui est forcément très complexe et très longue à mettre en place, et vous pouvez aussi vous en tirer avec un excellent rapport qualité-prix, est cependant important de bien respecter les étapes et les matériaux que vous allez utiliser pour ne pas faire d’erreur et pour faire en sorte que l’écosystème serait plus harmonieux possible.

Plus l’écosystème de votre terrarium sera harmonieux et plus vous aurez de chances pour qu’il dure le plus longtemps possible. N’oubliez pas de bien respecter les étapes de fabrication et d’entretien, cela sera la garantie d’un écosystème sain  et d’un terrarium flamboyant !

Quelques terrariums sympa pour terminer !

View this post on Instagram

Care Instructions for Bonsai Terrarium 💧Watering Bonsai Terrarium – using rain water, bonsai has to be watered once in a two weeks since this Apothecary Jar is not air tight. Air tight jar only require watering once in a month because the condensation occurs and the water is perfectly recycled. 💨Opening the lid once in a week to provide fresh air is essential to keep the plants inside the terrarium healthy. ☀️ 6 hours of indirect sunlight/LED light daily is suffice for the plants to photosynthesis and yes, please avoid direct sunlight. However, giving them one hour of morning sunlight once in a two weeks is good for them! 🔧Clean up the inner glass once in a 3 months using clean cloth. ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ @jarijungle terrarium is built to last for years. With a good care, the plants are able to stabilize and grow happily. #jarijunglebonsai

A post shared by Terrarium By Jarijungle (@jarijungle) on

 

Merci de partager si l'article vous a plu 🙂

Ces articles peuvent vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *