Persil

Comment planter efficacement du persil ?

Le persil est une plante aromatique très appréciée pour sa senteur délicieuse et ses nombreuses vertus sanitaires. Qu’il soit plat ou frisé, cette plante se cultive toutes les saisons de l’année et ne nécessite aucun soin particulier. En le semant chez soi, on profite d’une récolte illimitée et toujours accessible à portée de main. Pour cultiver efficacement le persil dans votre potager et le voir pousser à grande vitesse, suivez ces étapes.

La semence du persil : comment y procéder ?

Même si le persil est une herbe aromatique facile à planter, il y a un moment propice pour semer ses graines. La période idéale pour cela est le mois de mars jusqu’au mois d’août. En le semant en mars, il est nécessaire de le repiquer avant de récolter ses feuilles à partir du mois de juin. Si vous décidez de le semer en avril, il peut se planter directement sur le sol, car à ce moment ils ne nécessitent plus de repiquage.

Le lieu idéal pour planter le persil

Le persil pousse dans un espace à moitié ensoleillé en été et ombragé en hiver. Le sol dans lequel les graines seront semées doit être léger et humidifier régulièrement. D’ailleurs, il faut veiller à ce que le sol soit bien rembourré de compost avant d’y semer les graines. On peut également cultiver le persil dans un petit potager ou sur une parcelle dans un champ de culture. À défaut de ces deux espaces, rien n’empêche de le mettre dans des boîtes ou des bacs en plastique sur la terrasse ou la véranda. S’il est planté directement en pot, choisissez des pots ayant une hauteur de 30 cm au minimum.

Comment entretenir l’herbe ?

Cette plante ombellifère pousse facilement sur un sol riche et fertile. Il est important de désherber le persil le plus souvent possible si on le cultive dans un potager. Son arrosage se fait efficacement à l’aide d’une pomme d’arrosoir en insistant au pied des plantes. Il est préférable de l’arroser goutte par goutte pour ne pas endommager les feuilles. En cas de forte chaleur, veiller à humidifier le persil au moins une fois par semaine. Pour faciliter la pousse des graines, il est conseillé de couvrir le pot ou le potager d’un tissu humide, d’un carton ou d’un terreau. Si la culture est bien entretenue, les jeunes pousses de persil apparaissent deux semaines après leurs semences.

Bien que le persil soit une plante résistante à tous types de maladies, les parasites, notamment les limaces, s’entichent de ses feuilles tendres. Il est donc nécessaire de les protéger à l’aide de substance comme le Ferramol.

Persil balcon

Quand et comment doit-on récolter le persil ?

L’avantage du persil est qu’il se récolte à n’importe quelle période de l’année. Pour ce faire, couper les feuilles matures sur les bords en laissant les feuilles tendres se régénérer. Au lieu de les couper d’un coup en grande quantité, couper les tiges avec stratégie pour permettre aux relèves de se régénérer plus facilement. Ce qui permet de profiter de cette plante aromatique sur le long terme.

Des astuces pour sa conservation

Une fois cueilli, le persil peut se conserver de différentes manières. Si vous envisagez de l’utiliser rapidement, il suffit de tremper ses bouts dans un verre d’eau. Dans ce cas, le bouquet de persil peut tenir jusqu’à 3 ou 4 jours sans jaunir ni faner dans ce récipient.

Le persil peut également être conservé dans le frigo ou le congélateur. Avant de le congeler, nettoyez et attendez que les feuilles ne soient plus mouillées. Puis, hachez finement les tiges et feuilles de persil avant de les surgeler. Il est également possible de les mettre dans une boîte hermétique ou en portion dans le bac à glaçon à l’intérieur du congélateur.

Illustrations : detentejardin.com ; gerbeaud.net

Merci de partager si l'article vous a plu :)