Ariège : plus de 60 oiseaux retrouvés et relâchés

Dans le cadre du développement durable, la protection de la biodiversité fait partie des enjeux les plus importants du moment. Parmi les nombreuses actions menées à cet effet, ceux visant la préservation des différentes espèces animales ne passent pas inaperçus. C’est notamment le cas de la dernière démarche de l’ONCFS qui a permis de remettre plusieurs espèces d’oiseaux en liberté. Explications.

La protection de la faune au cœur des préoccupations

De nombreuses organisations telles que l’ONCFS agissent contre l’éradication des espèces animales. Pour ces dernières, le but est de réduire la détention illégale mais aussi de sensibiliser au respect de la faune en générale. Certaines espèces telles que le Bouvreuils font partie des priorités de ces organisations étant donné leur présence de moins en moins importantes depuis quelques temps.

Des perquisitions plus que fructueuses

L’Office Nationale de la Chasse et de la Faune Sauvage a mené plusieurs perquisitions entre le mois de décembre et de mai dernier dans les communes de Haute-Ariège. Ces dernières ont principalement été réalisées auprès de particuliers suite à des recherches menées par leur équipe ainsi qu’avec l’aide du Procureur de la République de Foix.

Plusieurs espèces relâchées

Cette descente a permis de retrouver environs 64 oiseaux de différentes espèces. Cela inclut par exemple des bouvreuils, des verdiers d’Europe, des pinsons du Nord, des Gros-becs casse-noyaux, des sittelles torchepot, des moineaux domestiques, des rouges gorges, des chardonnerets élégants, des tarins des aulnes, des pinsons des arbres, des serins cini, des fauvettes à tête noire ainsi que des rouges queues. En plus des oiseaux, la perquisition a permis de retrouver 7 Tortues d’Hermann que les autorités ont également remis en liberté.

L’ONCFS soupçonne une capture illégale

L’ONCFS prévoit une peine lourde impliquant un emprisonnement de 2 ans et une amende pouvant aller jusqu’à 150 000 euros pour ceux ayant détenus des oiseaux illégalement. La peine est d’autant plus importante car les autorités ont pu retrouver des outils de capture illégaux dans les ménages où ces animaux ont été retrouvés.

Images : pinimg.com, ytimg.com

Merci de partager si l'article vous a plu 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *