Permaculture

La permaculture est-elle un mode de vie ?

Concept d’origine anglo-saxonne, la permaculture devient actuellement « un effet mode » attirant de plus en plus d’adeptes. Dans sa permanente évolution, elle est passée d’une simple philosophie à un véritable mode de vie au quotidien. Ces quelques questions permettent d’en connaître davantage à ce sujet et de faire le point sur ce système. En quoi consiste la permaculture ? Peut-on facilement l’adopter en tant que mode de vie ? Et quels en sont ses avantages ?

En quoi consiste la permaculture ?

La permaculture est une science combinant la préservation de l’écosystème à l’activité humaine. Cette philosophie associe trois domaines, notamment les principes de l’écologie durable, la société éthique et la rentabilité économique. Sa définition la plus concrète est celle d’une étude basée sur l’agriculture en appliquant des pratiques de la société traditionnelle. Cela dans le but d’assurer la stabilité de l’écosystème naturel en veillant à son respect et à promouvoir sa régénération.

Selon un ordonnateur au sein de HELP (haute école de la Province de Liège), cette science vise à adapter le fonctionnement de la nature aux systèmes de productions humaines. Prenons l’exemple de la technique de jardinage qui réunit le basilic et la tomate dans un même espace. Ici, le premier profite de l’ombre de la tomate pour sa croissance et le second est tenu éloigné des insectes par l’odeur du basilic. Il en est de même pour la conception des logements écologiques assurant un usage pérenne à son propriétaire et cela sans utiliser le pétrole comme combustible.

Comment faire de la permaculture un mode de vie ?

Les convaincus disent que la permaculture peut facilement être adoptée en tant que mode de vie au quotidien. Mais ceux qui ne s’y connaissent pas trop en agriculture ou en jardinage ne savent pas par où commencer. Pour se mettre à une production agricole fondée sur ce système, voici quelques conseils à ce sujet.

Si l’agriculteur espère que la permaculture lui assure un meilleur rendement de ses produits, il se trompe. Ce système est limité à une culture sur de petits espaces chez soi, convenable pour nourrir un groupe de personne (dans son potager ou jardin). Cependant, cela n’empêche pas les adeptes d’en faire une agriculture rentable et à grande échelle. À cet effet, il est nécessaire de l’associer avec d’autres méthodes comme le maraîchage éthique adapté à une culture vaste. Ce qui permet également à l’agriculteur de développer ses connaissances en la matière afin de décupler ses résultats.

Bac permaculture
produit vendu sur www.jardins-animes.com

Quels sont les avantages d’adopter un tel procédé ?

Loin d’être une simple technique de jardinage, la permaculture constitue une réserve de bien-être inépuisable. Elle préconise l’abondance, la productivité, la résilience et la durabilité. En tant que mode de pensée à part entière, les adeptes de la permaculture profitent des produits issus pour manger plus sainement.

Avec des nourritures de qualité provenant de ce mode de culture, l’homme évite les risques et les problèmes sanitaires liés à l’alimentation (le cancer, l’obésité, etc.). De même, ce procédé est dépourvu d’engrais chimiques et préserve entièrement l’écosystème. Alors, l’agriculteur et sa petite communauté profitent de fruits et légumes entièrement biologiques. D’ailleurs leurs richesses en nutriments, en oligo-éléments et en vitamines font de ces nourritures des sources de bien-être et d’équilibre alimentaire.

En créant un jardin chez soi, le propriétaire profite de son design particulier mettant en valeur le lieu. Alors, voici les étapes à retenir pour pratiquer la permaculture :

  • S’informer sur les bases de la permaculture en suivant des cours théoriques basés sur la biologie et l’écosystème ;
  • Aménager un jardin personnel pour pratiquer les formations théoriques reçues ;
  • Approfondir l’étude en apprenant d’autres disciplines liées à la permaculture en vue de devenir un agriculteur biologique professionnel.

Images : verslaterre.com ; jardins-animes.com

Rate this post

Merci de partager si l'article vous a plu 🙂