Plantation ortie

Comment et pourquoi cultiver de l’ortie ?

Bien qu’elle soit plus connue pour provoquer des urticaires, l’ortie dispose toutefois de multiples vertus thérapeutiques. Cette plante tant redoutée et peu appréciée est aussi utilisée de plusieurs façons : en cuisine, dans l’univers du textile ou encore en agriculture bio. Voici quelques réalités qui vous feront changer d’avis sur cette plante.

Qu’est-ce que l’ortie ?

L’ortie est souvent catégorisée parmi les mauvaises herbes du jardin. Arrachée à tort, cette plante pousse sur un sol en friches que l’on retrouve souvent en campagne ou au bord des routes. Portant le nom d’Urtica dioica ou d’Urtica urens, l’ortie appartient à la famille des Urticacées. Ce type de plantes est doté de poils urticants qui, au toucher, provoquent des démangeaisons ou des brûlures. C’est d’ailleurs pour cette raison que cette plante a si mauvaise réputation et trouve rarement sa place dans un jardin moderne. Pourtant, il s’avère que l’ortie possède des vertus inestimables et mérite sa place dans notre extérieur.

Des vertus thérapeutiques

Bien que provoquant des urticaires, l’ortie peut aider à soigner certaines maladies courantes. Grâce à son jus, vous pouvez par exemple stopper le saignement de plaies. En infusant les feuilles, vous avez la possibilité de limiter la quantité de sang durant les menstruations tout en stimulant la montée du lait maternel. Cette tisane aide également à lutter contre l’anémie. Par ailleurs, l’ortie contribue à la détoxification du corps grâce à ses composants diurétiques. Pour combattre la rétention d’eau, les calculs rénaux ou encore la goutte, vous ne trouverez pas meilleure plante médicinale. Sa racine est un anti-inflammatoire puissant et fait actuellement l’objet de nombreuses recherches médicinales. Elle est considérée comme le remède idéal pour soigner l’arthrite. Si vous aussi, vous avez déjà été victime de cette plante urticante, sachez que son jus réduit l’intensité des démangeaisons et des piqûres d’insectes. Après infusion, ses propriétés soignantes agissent sur les allergies respiratoires telles que l’asthme ou le rhume des foins.

L’ortie dans l’industrie textile

L’ortie a longtemps été utilisée pour la fabrication de tissus durant le Moyen-Âge. Cette pratique est revenue en force, notamment grâce à la lutte pour la protection de l’environnement. D’ailleurs, les textiles fabriqués à partir de cette plante remplacent idéalement le coton, une matière qui nécessite l’utilisation de produits polluants et d’une grande quantité d’eau. Même la tige peut servir pour élaborer un tissu plus respirant et adapté aux périodes de forte chaleur. De plus, cette matière bloque le passage de l’air pour garder le corps bien au chaud durant l’hiver. En définitive, elle s’adapte à toutes les saisons et modes imaginables.

Ortie

Comment se consomme l’ortie ?

Impensable diriez-vous ? Pourtant, l’ortie se consomme aussi bien par l’Homme que par les animaux. Fourrée ou hachée, cette plante peut accompagner la nourriture des volailles et des cochons. Elle peut également être séchée ou mélangée à d’autres ingrédients comme l’avoine. L’ortie s’avère particulièrement riche en fer. Elle peut être bouillie et servie en soupe ou mélangée à d’autres ingrédients pour plus de goût. À vous de choisir la façon dont vous aimeriez vous délecter de cette plante vertueuse.

Quid du rôle de l’ortie dans l’écologie ?

Le plus souvent, les amateurs de jardinage redoutent les effets urticants de l’ortie, alors que cette dernière peut présenter un réel avantage pour l’extérieur. En plantant des orties dans votre jardin, vous vous assurez de préserver la biodiversité. En effet, leur présence dans un extérieur moderne contribue à la survie des insectes comme les papillons et les coccinelles. Une fois transformée en purin, cette plante si particulière peut aussi servir d’engrais pour les autres végétaux. Sa forte teneur en azote en fait un engrais naturel particulièrement efficace. Le purin permet de chasser les parasites, en particulier les pucerons.

En somme, évitez d’arracher systématiquement les orties qui parsèment votre jardin. Servez-vous-en de la manière qui vous convient le plus pour tirer profit de ses vertus.

Images : astucesdegrandmere.net ; futura-sciences.com

Merci de partager si l'article vous a plu 🙂